5ème jour

Après le montage des panneaux nous voici rendu au scellement des jambes de force. 18 trous à remplir de béton, 2 trous par bétonnière environ (50cm/40/35). Aujourd’hui sera une une journée pelletées de graviers/seaux d’eau/sac de ciment.

Heureusement que la bétonnière associée à la prise de force du tracteur fonctionne.

Après une journée de « portugais » voici les différentes photos résumant notre journée.

 

 

 

 

Les jambes de force côté sud.

Les jambes de force côté sud.

les jambes de force côté nord

les jambes de force côté nord

 

4ème jour (de travail)

La terre sèche après l’orage. Après une journée en botte avec la glaise collée aux semelles le 4ème jour s’annonce sous de meilleurs hospices. Notre but aujourd’hui: le montage des panneaux métalliques et la mise en place de l’escalier.

Après positionnage des différents panneaux, comptage des vis, boulons et rondelles (il y en a plus c’est normal??) nous attaquons le boulonnage. 40 boulons par panneau, 11 panneaux, 1 escalier. La bière ne sera pas volée aujourd’hui.

Le matin vers 10 heures

Le matin vers 10 heures

dans l'après-midi

dans l’après-midi

Le soir...  heureusement que les ouvriers s'hydratent régulièrement...

Le soir… heureusement que les ouvriers s’hydratent régulièrement…

Troisième jour

Nous revoilà après 24 heures de break et un énorme orage sur la région. 12000 foyers privés d’électricité dans le Béarn, un trou rempli d’eau, de la gadoue qui colle aux semelles des bottes.

J’ai déjà passé la matinée à vider l’eau au seau puis en début d’après-midi on a attaqué les dallettes.

D’un abord facile (il s’agit de positionner les dallettes sur la périphérie de la future piscine), l’exercice s’est révélé plus compliqué que prévu quand il a fallu les mettre toutes de niveau.

Finalement en fin de journée c’est terminé. Demain on monte les parois de la piscine et là ça va prendre forme.

La piscine euh non le trou rempli d'eau après l'orage.

La piscine euh non le trou rempli d’eau après l’orage.

Les dallettes sur un lit de mortier

Les dallettes sur un lit de mortier

Deuxième jour

Après le trou hier nous voici prêt à creuser les trous des jambes de force ainsi que le positionnage des dallettes.

18 trous à creuser, pioche, barre à mine et pelle, le tout sous un cagnard digne du sud ouest (cagnard = grosse chaleur)

Une bonne journée physique ou j’ai regretté de n’avoir pas plus de courbes sur ma piscine (absence de jambe de force dans les courbes donc pas de trou). Finalement en fin de journée tout est creusé, les dallettes sont positionnées.

Nouvelle journée de boulot sur la piscine après demain car demain j’ai mon travail à l’année qui m’attend….

Les trous des jambes de force.

Les trous des jambes de force.

un frigo bien rempli = des ouvriers bien hydratés

un frigo bien rempli = des ouvriers bien hydratés

1er jour

Après la livraison le 31 juillet 2014 et divers achats de matières premières (sable, gravier, parpaings, sacs de ciment, fers etc…..) nous commençons les travaux véritablement le 5 aout avec pour objectif une baignade avant la fin de l’été. Il faudra conjuguer avec mon boulot et la météo.

En ce premier jour arrivée de la pelle pour faire le trou. La veille j’avais tracé les contours pour le pelliste. Premier moment d’émotion et de doute.

En fin de journée c’est fait et on commence à imaginer la suite.

1er coup de godet

1er coup de godet

 

en fin de journée le trou est fait

en fin de journée le trou est fait

premiers pas

Après avoir choisi le modèle, les options, étapes nécessaires avant la livraison (courant avril-mai) nous voici à l’étape de livraison prévue le 31 juillet 2014.

Habitant à la campagne, le 38 tonnes a réussi malgré les petites routes à se garer pas très loin de la maison et à finir la livraison en manitou.

Chauffeur super sympa, contrôle rigoureux des nombreux paquets et départ après quelques conseils bien utiles.

Première impression de panique à la vue du manuel (150 pages) et de tous ces éléments qu’il va bien falloir assembler si on veut se baigner avant la fin de l’été.

le 38 tonnes garé tant bien que mal. Vive la dextérité du chauffeur.

le 38 tonnes garé tant bien que mal. Vive la dextérité du chauffeur.

le sable et le gravier en prévision

le sable et le gravier en prévision